Matthieu Faury, un artiste néo-humaniste

Matthieu Faury, un artiste néo-humaniste

Copier l’humain n’est plus un sujet. Mon travail de sculpteur a pour objectif de révéler ce qui n’est plus visible, ce que l’humain finalement a oublié de sa propre nature.

Les création de Matthieu Faury

Comprendre l’humain est le sujet. J’étudie ce qui le définit, notamment par opposition à l’animal. Qu’est-ce-que l’humanité ? Y a-t-il une frontière nette entre humanité et animalité ? Entre civilisé et barbare ? Entre homme et femme ?

Matthieu Faury dans sa gallerie
figure de singe : réalisation de figure de singe : réalisation de Matthieu Faury

La figure du singe est à cet égard intéressante, en ce que cet animal, sorte d’alter ego tantôt goguenard tantôt tragique de l’homme, révèle et transfigure notre propre
condition.

Comprendre l’oeuvre avec la singité

La Singite, avec ses multiples déclinaisons, m’a ainsi permis de montrer le
monde avec le regard moqueur ou effaré d’un autre hominidé, mais aussi de dévoiler certaines discordances en l’homme. Ma démarche peut ainsi apparaître politique, profondément ancrée dans notre époque, questionnant les fondements ou le devenir de notre vie ensemble, de notre cité. Le Temple extrudé apporte alors quelques réponses : nous sommes Un malgré nos divisions. Ici, la forme de l’œuvre façonnée par extrusion, sert le fond et porte un discours.

Mon art en effet comporte une forte trame narrative et s’avère être un support de réflexion efficace, et inattendu. Les motifs présents dans mes tableaux ou mes sculptures – bustes de singes en empereurs, heaumes simiens, squelettes dédoublés, vanités politiques, homme enceint, architectures déformées ou encore le bio-casque – proposent un point de vue mais offrent également une multitude de significations pour le spectateur qui peut y trouver aussi dissemblance ou non sens.

J’aime en effet modifier le sens d’une œuvre au moyen de simples détails, permettant de dériver du particulier au général, de l’animalier à l’écologique, du masculin au transgenre, de l’antique au politique.

Mes œuvres, autant par leurs techniques (déstructuration, floutage, vision interne/externe du sujet) que par leurs messages, s’apparentent par conséquent à une exégèse hardie et singulière du monde et de notre propre nature.

Matthieu Faury est né en 1970 à Cherbourg. Il vit et travaille à Paris et Avignon.Matthieu FauryMatthieu FauryMatthieu Faury