Ghislaine Thomas

Ghislaine Thomas

Ghislaine Thomas, née en 1947 à Oran (Algérie), vit et travaille à Avignon.
Depuis ses premières expositions, dans les années 70, Ghislaine Thomas s’est orientée vers une expression non figurative, en recherche de matière, où son sens de la composition s’est affirmé. Trouvant ses sources d’inspiration dans ses nombreux séjours en Afrique noire et sahélienne, d’où elle rapporte ses pigments, la peinture de Ghislaine Thomas, puissante, énergique, sensuelle, en traduisant l’âpre symbolisme de ces régions, touche à l’universalité de l’âme humaine.
Il y a du dépouillement et de la profondeur dans ses noirs, ses goudrons et ses ocres, comme dans son regard porté sur le monde, avec des transparences comme autant d’entrées possibles dans ces domaines d’émotion.

Après quelques grandes expositions en Europe, principalement au Royaume-Uni, en Belgique, en France et en l’Allemagne, Ghislaine Thomas a récemment vécu et travaillé au Mexique. Elle a exposé dans de grandes galeries, et en 2015 au Museo de Arte Abstracto Manuel Felguérez de Zacatecas.

 
 

Ma peinture est le résultat d’une impression de moments de vie, comme si mon geste révélait, transformait une somme de perceptions-sensations qui se matérialiserait sur la toile.
Ainsi se crée par la composition, l’utilisation de matières diverses, une surface peinte dont la structure, jamais figurative ou descriptive, trouve son énergie dans un ensemble de relation entre le geste, le mouvement, la lumière, les signes.

Cette surface peinte -toile- prend alors une vie propre, une réalité sensible, entre équilibre et déséquilibre, ordre et désordre, offerte au partage du regard libre du spectateur – je ne nomme jamais mes toiles – acteur de sa propre démarche perceptive.

Le choix des matériaux utilisés en fait n’est pas un choix, mais pour moi une évidence, un rapport direct avec mes origines, mes lieux de vie, ma sensibilité.

Le goudron, les pigments, que j’ai toujours utilisés, ont un rapport direct et évident à la terre matricielle et bien sûr africaine où je suis née et où j’ai longtemps vécu. Mais ce pourrait être anecdotique alors que je ressens ces matériaux viscéralement, sensuellement comme faisant partie de ma structure originelle.

Ma façon d’utiliser le goudron me permet d’infinies variétés dans les noirs profonds, mats, brillants et m’offre toute une gamme d’ocres.

J’emploie également des marouflages de textes arabes, non dans un souci de calligraphie esthétique, mais dans une démarche d’inscription à une réalité terrienne, comme un ancrage à mon enfance.

En fait je n’aime pas parler de ma peinture – ce que je suis en train de faire : contradiction inhérente á la vie – car l’utilisation des mots détourne du langage de la peinture qui est un art du silence, comme la musique, de la symbolique, du sensuel.
Je vous laisse devant mes toiles ; sans doute vous y retrouverez-vous.

 
Ghislaine Thomas
 

Liens concernant l’artiste Ghislaine Thomas

► Expositions
► Peintures
► Peintures mises en situation

 
 

Art Connect – 15 Rue Sainte Barbe 84560 Ménerbes – France