Ménerbes, la Galerie Pascal Lainé fête ses 25 ans

Ménerbes 4 juillet 2008 © Art Connect
Ménerbes 4 juillet 2008 © Art Connect

Itinéraire d’un passionné d’art contemporain

Résolument installé depuis 2007 à Ménerbes, la Galerie Pascal Lainé est devenue au fil du temps une institution dans la région. Il y a 25 ans, La Provence (Le Provençal à l’époque) était la première à consacrer un article au jeune galeriste qui venait de poser ses rêves et son enthousiasme à Gordes, à l’ombre du château dévolu alors au peintre Vasarely. Un quart de siècle plus tard, rendez-vous donc avec Pascal Lainé et son collaborateur Jean-Philippe Lacroze, qui œuvrent sans relâche pour faire de la galerie de Ménerbes le rendez-vous incontournable des amateurs d’art moderne et contemporain du monde entier, en exposant des artistes confirmés ou des jeunes talents qui fréquentent avec assiduité ce lieu si particulier.

Pascal Lainé, qu’est-ce qui vous a poussé, il y a 25 ans, à ouvrir une galerie ?

Je dirais que ça fait beaucoup plus de 25 ans puisque j’ai acheté mon premier tableau à 14 ans : c’était un tableau naïf haïtien que j’ai toujours. Ceci dit, aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours été intéressé par la peinture bien que mes parents ne soient ni collectionneurs ni des marchands d’art. Mais ma passion était innée et tournée clairement vers la peinture en général et l’art contemporain en particulier.

Pourquoi avoir choisi Gordes ?

Lors d’un voyage aux États-Unis, j’ai lu un article sur Gordes et sur le musée Vasarely. Je travaillais à l’époque pour une galerie à Saint-Germain-des-Prés, rue Guénégaud avec Henriette Legendre, qui avait cette célèbre galerie depuis plus de cinquante ans et qui devait malheureusement fermer. Du coup, j’ai eu cette idée de venir à Gordes, du fait de Vasarely bien sûr et pour les artistes présents dans la région.

Votre installation dans ce village a-t-elle rapidement fonctionné ?

Ce fut hélas très laborieux car, par exemple, nous n’avons eu qu’une dizaine de personnes pour ma première exposition ! Alors qu’à présent, nous avons plus de 2500 personnes dans notre fichier. Des débuts donc, je vous l’avoue, très, difficiles mais j’étais content de faire ce que j’aimais avant tout et j’avais la foi !

On ne peut pas parler de la Galerie Pascal Lainé sans évoquer le souvenir de ce grand artiste qu’était Joe Downing.

Ah, Joe ! Ce fut une très belle rencontre. J’avais lu un article daté des années soixante et je savais qu’il était installé à Ménerbes. Lors de ma première année à Gordes en tant que galeriste, je suis allé le voir, et Joe, qui était un homme prudent me dit : « Faites votre galerie et revenez me voir ». Deux ans après, presque jour pour jour, je suis revenu et il m’a donné son accord pour une première exposition en 1993. Ensuite, tous les deux ans, nous avons fait de superbes expositions jusqu’à son décès en 2007. Je dois lui rendre hommage également car c’est quelques temps avant sa mort qu’il m’a parlé de ce local à vendre où nous sommes actuellement.

Parlons un peu maintenant de votre travail. Comment choisissez-vous les artistes que vous exposez ?

J’ai beaucoup de jeunes créateurs qui me sollicitent pour me présenter leurs travaux. Avec mon collaborateur Jean-Philippe Lacroze, nous nous faisons un devoir de regarder ce qu’ils nous proposent mais notre travail est avant tout de contacter les artistes que nous apprécions et par-dessus tout, de ressentir la personnalité de ces gens qui nous plaisent a priori. Ceci fait, les artistes exposés deviennent généralement des amis et nous essayons de travailler dans la durée avec leur précieuse collaboration.

Des débutants vous sollicitent également ?

Oui bien sûr, car ils savent que cette galerie peut-être un tremplin pour eux. Mais, dès que c’est possible, je me plais à les associer à des artistes de notoriété internationale comme Vasarely, Prassinos, Alechinsky, ou Michel Loeb, entre autres, ce qui leur permet de se faire connaitre.

Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter pour les vingt-cinq ans à venir ?

Que de plus en plus de gens s’intéressent à l’art moderne et contemporain !

Recueillis par P. P. La Provence du 21/4/2013
 

Art Connect – 15 Rue Sainte Barbe 84560 Ménerbes – France

 

Say Something

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *